Meeting Deauville Barrière : épisode 3, le prix du haras de Fresnay-le-Buffard Jacques le Marois

Rétrospective du week-end du 15 et 16 août 2020 et des temps forts.

Malgré une météo capricieuse tout au long du week-end, l’hippodrome de Deauville-La Touques a connu une fréquentation très dense. On notera, au vu des impressions, un public plus turfiste pour la journée du samedi qu’à l’occasion de la réunion dominicale.

L’ouverture de la réunion de samedi a permis à Hugo Journiac d’offrir une belle victoire à l’écurie Antonio Caro pour l’entraînement de JC Rouget avec FANTASTIC SPIRIT. Il signera un coup de trois durant la journée dont sa première victoire de groupe à l’occasion du Prix de Lieurey.

Le prix Guillaume d’Ornano – Haras du logis Saint-Germain (Groupe II) était l’un des principaux événements de la journée avec la présence de MISHRIFF, lauréat du Prix du Jockey-club 2020 au départ de cette compétition. Le diable de Dettori a remporté l’épreuve face à un The Summit toujours dur à l’effort. Le godolphin VICTOR LUDORUM se classera troisième.

Mishriff

Le prix du Hong-Kong Jockey club, support du quinté+ du samedi a permis à Come Say Hi de s’illustrer brillamment pour l’entrainement local M. Nigge.

Le prix Gontaut-Biron Hong-Kong Jockey club (groupe III) sur les 2000 mètres de la piste de Deauville a offert une belle lutte sur la ligne droite finale entre SOTTSASS et SKALLETI. Ce dernier a permis d’enlever la victoire promise, peut-être trop rapidement à SOTTSASS.

Le prix de Lieurey (Groupe III) a offert un très beau moment de sport avec la première victoire de groupe pour Hugo Journiac. Le tandem régional Journiac-Nigge, souvent talentueux sur ses terres a arraché la victoire à la Godolphin Althiqa.

Le groupe III Prix François Boutin a permis à TIGER TANAKA de s’illuster de belle manière.

Le quinté dominical a permis à MON AMI L’ECOSSAIS avec la monte de Théo Bachelot de remporter l’épreuve. Une fois de plus, les tandems locaux raflent la mise. VILARO et STUNNING SPIRIT compléteront le podium.

Sous un ciel de plus en plus menaçant, le prix du haras de Fresnay-le-Buffard Jacques le Marois a couronné le week-end de façon magistrale. PALACE PIER n’a pas craint la lourdeur du terrain face à un ALPINE STAR transcendé. On regrettera les performances de ROMANISED, lauréat de l’épreuve en 2019 et de PERSIAN KING.

Pretreville
Persian King
Palace Pier
Romanised

Autre temps fort de la journée, la listed prix Nureyev sur le parcours des 2000 mètres de la piste. Le terrain relativement lourd a permis à HURRICANE DREAM de s’illustrer, et nous conforte dans ses appétences pour ce terrain. Vu à ses débuts à Angers (Cf. article la journée à Angers-Evantard). Il n’a pas faibli face à DAWN INTELLO. Le fils de Siyouni, entrainé par Mickaël MESCAM pour M. Brakha, Team Valor et A. Singh, qui a couru dans le Prix du Jockey-Club est maintenant BLACK TYPE. Nous espérons le revoir courir en France, pourquoi pas à Saint-Cloud à l’automne ?

Le prix Minerve (groupe III) clotura les groupes de la journée avec la vicoitre de Tony Picone avec WONDERFUL TONIGHT. VALIA finira à plus de deux longueurs. . .

Meeting Deauville Barrière : épisode 1, le prix Rothschild

Le week-end du Prix Rothschild (Groupe I)

Après une très longue période d’absence de courses en France, puis une reprise en demi-teinte sur le territoire national, le meeting de Deauville Barrière, malgré les restrictions sanitaires tient ses promesses et offre aux turfistes comme aux estivants normands un beau spectacle.

Traditionnel week-end d’ouverture avec le Prix Rothschild, les femelles de 3 et 4 ans ont foulé les 1600 mètres en 1’34″05 pour la lauréate.

A la lutte avec la Godolphin Half Light, gagnante du Groupe III allemand Sparkasse Holstein-Cup Hamburger Stutenmeile mi juillet et avec Know it All, WATCH ME a brillé plaisamment, montée par PC Boudot pour l’entrainement FH Graffard.

On regrettera son retrait des courses rapidement annoncée après son succès.

Durant ce premier week-end, Raabihah a redoré pleinement son blason en remportant très facilement le Prix de Psyché, pouliche quatrième du Prix de Diane 2020.

Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2019: le prono et les repérés

Nous y sommes, apogée de la saison de galop 2019. Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2019 peut devenir une date historique si ENABLE réalise le triplé de trois victoires. Seulement 12 partants sont au départ cette année et les mois de préparation nous ont fait faire l’ascenseur émotionnel.  Avec les problèmes de santé de Persian King, le décès de Sea of Class et la retraite de Crystal Ocean, la reine ENABLE semble de prime abord avoir le chemin libre pour remporter une troisième victoire consécutive.

Difficile de comparer les courses précédentes et les performances entre les partants de ce QPAT vu parfois  le faible nombre de partants mais nous mettrons très haut dans notre sélection WALDGEIST. 

 

André Fabre sait comme personne préparer un cheval pour l’Arc. Ce n’est pas CLOTH OF STARS, 3ème l’an passé à plus de 30/1 ? Corde n°3, le fils de Galileo, 4ème de l’Arc 2018 a progressé toute l’année, nous le croyons capable de figurer sur le podium. ENABLE, irréprochable est la base logique mais aucune course n’est jouée d’avance.

Les deux victoires 2019 de Waldgeist

JAPAN et MAGICAL, les deux pensionnaires de Aidan O’Brien nous semblent en toute logique figurer dans le quinté au vu de leur réussite cette année. Difficile de choisir entre les 2. Ryan Moore sera sur le 3 ans JAPAN  qui a remporté les Juddmonte à York devant CRYSTAL OCEAN tandis que Donnacha O’Brien sera sur la jument… Affaire d’impression. GHAIYYATH, le Godolphin complétera notre sélection. Sa performance en Allemagne n’est pas clairement significative mais son action en début de saison dans le prix d’Harcourt mérite de retenir cette candidature même si à ce jour on ignore un peu ses prédispositions sur 2400 mètres en face de tels candidats.

 

Le buzz autour de SOTTSASS nous semble un peu trop spéculatif. C’est un réel crack en devenir mais rétrospectivement, sa performance dans le Jockey Club 2019 ne nous semble pas détenir les clés de lecture de l’Arc.

 

PRONOS OMH MEDIATURF QPAT 2019

  1. Waldgeist (2)
  2. Enable (8)
  3. Japan (10)
  4. Magical (9)
  5. Ghaiyyath (3)

cheval de complément : Nagano Gold (7)

Les repérés :

Prix de l’Opéra Longines : LIGNE D’OR (1), troisième de STAR CATCHER dans le Prix Vermeille

Prix de l’Abbaye de Longchamp Longines : GLASS SLIPPERS (11) en très bonne forme

 

Qatar Prix de la Fôret : HEY GAMAN (1)

 

Les poules d’essai 2019 : le doublé Godolphin

A l’occasion des Emirates Poules d’essai 2019, la casaque Godolphin s’est illustrée avec PERSIAN KING et CASTLE LADY

Le quinté dominical a permis de nous tenir en haleine avec la belle victoire de SHENDELIYA associée à Stéphane Pasquier pour la casaque classique Agan Khan. LA POUTANESCA a prouvé avec sa belle 3ème place qu’elle est capable de faire 2000 mètres alors que ZILLION SUN confirme de retour à son meilleur niveau. 

DSC_0048_5shendaliya
Shendeliya
DSC_0026_1zillion sun
Zillion sun
demuro poutanesc_4demuro poutanesc
La Poutanesca
sans regret_3sans regret
Sans regret

 

Puis les hostilités pour les poulains ont commencé. PERSIAN KING, l’épouvantail de service n’a pas démenti tout son potentiel accompagné du très bon SHAMAN, sur la montante. SON DONATO, repéré lors de l’étude de la poule d’essai des poulains a confirmé ce que nous pensions de lui complétant le trio. Nous avons eu raison d’écarter ANODOR, qui par ailleurs semblait assez taciturne au rond de présentation. 

_7atzeni
Andreas Atzeni
_8persian
Persian King

 

 

_9persianarr
arrivée des poulains
_10persianarr2
Persian King
_11shaman
Shaman
_17demuro
Cristian Demuro – Graignes

 

retrouvez la course ici : 

 


 

La Poule d’essai des Pouliches a permis à CASTLE LADY de rester sur une troisième victoire. COMMES, associée à Cristian Demuro a mené l’opposition et s’annonce redoutable pour le match retour. EAST, la puissante fille de FRANKEL, finit troisième après 191 jours sans courir… MATEMATICA, nous déçoit un peu concluant cinquième, probablement qu’un terrain plus lourd lui aurait convenu si l’on se fie à ses ascendances. Espérons qu’elle ne nous fasse pas une SOUSTRACTION… Cette édition nous permet d’attendre avec impatience le Diane à Chantilly. 

_13caste
Castle Lady
_14matematica
Matematica
_15castle
Castle Lady
_16east
East et le flegmatique J. Spencer
_18commes
Commes
castle lady_374
Castle Lady

 

Retrouvez la course ici :