Meeting Deauville Barrière : épisode 3, le prix du haras de Fresnay-le-Buffard Jacques le Marois

Rétrospective du week-end du 15 et 16 août 2020 et des temps forts.

Malgré une météo capricieuse tout au long du week-end, l’hippodrome de Deauville-La Touques a connu une fréquentation très dense. On notera, au vu des impressions, un public plus turfiste pour la journée du samedi qu’à l’occasion de la réunion dominicale.

L’ouverture de la réunion de samedi a permis à Hugo Journiac d’offrir une belle victoire à l’écurie Antonio Caro pour l’entraînement de JC Rouget avec FANTASTIC SPIRIT. Il signera un coup de trois durant la journée dont sa première victoire de groupe à l’occasion du Prix de Lieurey.

Le prix Guillaume d’Ornano – Haras du logis Saint-Germain (Groupe II) était l’un des principaux événements de la journée avec la présence de MISHRIFF, lauréat du Prix du Jockey-club 2020 au départ de cette compétition. Le diable de Dettori a remporté l’épreuve face à un The Summit toujours dur à l’effort. Le godolphin VICTOR LUDORUM se classera troisième.

Mishriff

Le prix du Hong-Kong Jockey club, support du quinté+ du samedi a permis à Come Say Hi de s’illustrer brillamment pour l’entrainement local M. Nigge.

Le prix Gontaut-Biron Hong-Kong Jockey club (groupe III) sur les 2000 mètres de la piste de Deauville a offert une belle lutte sur la ligne droite finale entre SOTTSASS et SKALLETI. Ce dernier a permis d’enlever la victoire promise, peut-être trop rapidement à SOTTSASS.

Le prix de Lieurey (Groupe III) a offert un très beau moment de sport avec la première victoire de groupe pour Hugo Journiac. Le tandem régional Journiac-Nigge, souvent talentueux sur ses terres a arraché la victoire à la Godolphin Althiqa.

Le groupe III Prix François Boutin a permis à TIGER TANAKA de s’illuster de belle manière.

Le quinté dominical a permis à MON AMI L’ECOSSAIS avec la monte de Théo Bachelot de remporter l’épreuve. Une fois de plus, les tandems locaux raflent la mise. VILARO et STUNNING SPIRIT compléteront le podium.

Sous un ciel de plus en plus menaçant, le prix du haras de Fresnay-le-Buffard Jacques le Marois a couronné le week-end de façon magistrale. PALACE PIER n’a pas craint la lourdeur du terrain face à un ALPINE STAR transcendé. On regrettera les performances de ROMANISED, lauréat de l’épreuve en 2019 et de PERSIAN KING.

Pretreville
Persian King
Palace Pier
Romanised

Autre temps fort de la journée, la listed prix Nureyev sur le parcours des 2000 mètres de la piste. Le terrain relativement lourd a permis à HURRICANE DREAM de s’illustrer, et nous conforte dans ses appétences pour ce terrain. Vu à ses débuts à Angers (Cf. article la journée à Angers-Evantard). Il n’a pas faibli face à DAWN INTELLO. Le fils de Siyouni, entrainé par Mickaël MESCAM pour M. Brakha, Team Valor et A. Singh, qui a couru dans le Prix du Jockey-Club est maintenant BLACK TYPE. Nous espérons le revoir courir en France, pourquoi pas à Saint-Cloud à l’automne ?

Le prix Minerve (groupe III) clotura les groupes de la journée avec la vicoitre de Tony Picone avec WONDERFUL TONIGHT. VALIA finira à plus de deux longueurs. . .

Meeting Deauville Barrière : épisode 2, le prix Maurice de Gheest

Rétrospective du week-end du Prix Maurice de Gheest 2020 (Groupe I)

Le week-end du Prix Maurice de Gheest a débuté de belle manière avec la réhabilitation totale de Tertius (Siyouni) dans le Prix Seeking the Pearl associé au jockey prometteur Hugo Journiac.

Tertius

Pour la journée du samedi, on retiendra la victoire nette de PORT GUILLAUME dans prix Hocquart Longines (Groupe II), de trois longueurs, devant KETIL et PAO ALTO. Cinquième du Jockey-Club, ce fils de Le Havre n’a pas déçu. Le Godolphin VOLKAN STAR concluera quatrième, péniblement…

Contre toute attente, le pensionnaire de Jérôme Reynier remportera le quinté dominical avec SIYOUZONE devant SHARIQ et CRISALSA.

Siyouzone , très fit au rond de présentation

Mais le temps fort est ailleurs… Cette année, le Prix Maurice de Gheest comportait 11 partants et difficile d’y voir clair avant le coup. EARTHLIGHT a été encensé par la presse mais fort est de constater que sa victoire dans la Prix Kistena pesait peu face au dauphin de PINATUBO, à savoir LOPE Y FERNANDEZ dans le Prix Jean Prat. C’est toujours plus facile quand la course est courue. Cependant, on peut tout de même s’étonner du manque de recul pour cerner les candidatures venant d’outre Manche.

Earthlight

Kevin Ryan, l’homme de BRANDO (1er du Gheest en 2017, 2ème en 2019) avait délégué HELLO YOUMZAIN pour ce prix cette année. Aussi, un Godolphin peut en cacher un autre.

Dans l’ombre, SPACE BLUES, le pensionnaire de Charly Appleby décrochera la victoire, dans un silence mortuaire en bord de piste.

Space Blues
Hello Youmzain

Rappelez vous qu’il faut jouer les anglais à Deauville, on a beau le savoir, nous sommes trop fiers pour admettre, une fois de plus de leur supériorité…

Le prix de Reux (Groupe III) sera remporté par Stéphane Pasquier pour l’entrainement de Fabrice Chappet. Associé à SKYWARD (Camelot), toujours à l’avant poste, son accélération continue, dans la ligne droite finale fera la différence.

Skyward

On notera à l’issue de ce week-end que les casaques classiques se classeront parfois péniblement sur les podiums.

Vanouche et Génétique, pour Wertheimer, ne figureront pas sur le podium du maiden d’ouverture dominical. PAO ALTO sera 3ème du Hocquart, OXALIS, 2ème de la classe 2, SOUPIR, après un problème dans les stalles, finira dernier dans le . Pour Godolphin, VOLKAN STAR (5ème sur 6) dans le Hocquart, LAZULI, 4ème à 1,5/1 dans le prix Moonlight Cloud, SUBLIMIS, dauphin de Skyward à plus d’une longueur dans le prix de Reux.