Turfostats, la data au service du turf : le test complet

A l’occasion de la réouverture de l’hippodrome de ParisLongchamp, nous en profitons pour vous faire découvrir le nouveau site Turfostats dédié à l’étude des courses françaises de galop.

Associé au test de la première version, c’est avec beaucoup de plaisir que nous découvrons la version publique depuis quelques semaines. Aux manettes de ce site, notre ami « Turfogalop » déjà à l’initiative d’un algorithme relativement prometteur et développé avec le site éponyme il y a quelques années. C’était l’époque du Turfoquinté… Quelques années après, Turfostats en est le prolongement direct avec de nombreux apports dont nous allons vous en faire la présentation.

Dès la page d’accueil, le message est clair : la data au service du turf. On est pas là pour extrapoler sur des interviews donnés par des entraîneurs, apprécier le ressenti d’un jockey ou se faire balader par les phrases des propriétaires fantasques ou des commentateurs dont la qualité d’experts demeurent toute relative… Ici, c’est avant tout le choix de ressources objectives, brutes et des données qui évoluent au fil du temps, mise à jour par un savant algorithme. Turfostats offre au turfiste qui souhaite faire le papier fournir l’ensemble des données nécessaires sans le parasiter par des éléments subjectifs. Ce parti-pris est relativement exigent et prometteur à l’ère de la big data.

Nous apprécions aussi dès la page d’accueil, le petit « memento » sur les chevaux du jour supplémentés, ceux qui portent des oeillères pour la premières fois et la présence de vos chevaux favoris s’ils courent.

Le programme

Pour vous donner une idée, nous vous joignons le programme du Prix Noailles. Nous apprécions la clarté de la présentation, les annotations avec des pictogrammes bien trouvées qui donnent une première idée de la course. On peut facilement passer d’une course à l’autre avec le menu déroulant à gauche.

On notera, avec grand plaisir, l’absence des côtes de paris dans le programme. Espérons que cela reste ainsi. Une fois de plus, pas de parasitage inutile.

Le parcours de l’hippodrome

En passant le curseur sur l’hippodrome, vous verrez le graphique du dénivelé de l’hippodrome apparaître, sa longueur mais aussi l’altitude, plaisant. Une donnée trop rarement présente dans les études des courses et pourtant si importante. Vous comprendrez maintenant pourquoi l’un des parcours de ParisLongchamp est surnommé le tobbogan. . . (Je vous laisse chercher lequel ;-).

Le tableau des performances

Le tableau des performances des chevaux (ici Big Boots) nous semble particulièrement réussi. Tout d’abord, le visuel est très clair. On ne se perd pas (pas comme en lisant certaines colonnes qui n’ont pas évoluer depuis plus . . . ans). Les données précises sur la castratation des entiers, les pauses ou les changements d’entraineurs sont intégrés et facilitent la lecture des performances. les codes couleurs pour les performances sur gazon et PSF peuvent permettre de facilement apprécier les appétences du cheval dans les conditions du jour.

Le tableau des statistiques des cordes est un classique mais n’a pas été oublié.

Le style du cheval et le Keyrace : Des innovations riches

Pour nous, ce sont les deux innovations réelles proposées par Turfostats dans le monde de l’étude du turf : le style du cheval et le Keyrace. Nous vous joignons les explications fournies par le site.

« Anticiper le déroulé de la course », cela aurait pu être la baseline de Turfostats. Là où les turfistes ont (trop ?) tendance à rester camper avec leur biais subjectif (moi le premier) pour faire le papier, Turfostats réintègre une part de subjectivité mais pas là où on l’attendrait. La lecture du style des chevaux offre une nouvelle grille de lecture pour faire le papier. Remettre le cheval avec ses aptitudes sportives au centre de l’étude mérite d’être souligné.

En parallèle, l’indice de Keyrace permet, schématiquement, de visualiser l’appétence d’un cheval sur une course donnée. L’indice semble devoir mériter encore quelques améliorations mais une fois encore, pour ceux qui veulent aller assez vite dans leur étude, il peut être particulièrement aidant. Nous l’avons déjà testé avec succès lors des phases de tests.

Un autre outil permet de voir rapidement les différents paramètres et rappelle pour les plus anciens le site boturfers à savoir « la synthèse statistiques ». Avec son code couleurs, il est facile à utiliser et on retrouve les appétences du cheval sur la distance, les stats de réussite d’associations avec le jockey etc. La possibilité de discriminer les stats au regard des victoires permet d’affiner les choses.

Si vous souhaitez encore d’autres graphiques, nous vous conseillez « l’étoile » beaucoup plus clair pour moi que le keyrace. Vous retrouverez les performances du cheval . Ici, TOIJK.

Ce qu’on aurait voulu en plus,

Turfostats est un site vraiment intéressant et facile à utiliser qui permet à chacun avec ses connaissances de disposer d’éléments précieux pour faire le papier. Pour ma part, ma technique d’étude est beaucoup plus intuitive et souvent trop subjective et ce site m’aide à prendre en compte des éléments nouveaux comme le style des chevaux ou le dénivelé du parcours.

Cela étant, on regrette de ne pas pouvoir davantage interagir avec le site et les données de courses. Pouvoir comparer les performances des chevaux aurait été un plus. De même, la création d’une communauté Turfostats serait la bienvenue.

QATAR Prix Arc de Triomphe 2020, dimanche 4 octobre : les pronos

C1 – Prix Jean-Luc Lagardère

Sans trop de conviction, on jettera un oeil sur le SIYOUNI et le DARK ANGEL, SAINT MARK’S BASILICA et LIBERTINE pour cette première épreuve. SEALIWAY, en petit-fils de KENDARGENT devrait échapper à la noyade et très bien nager.

C2 – Qatar Prix Marcel Boussac

On détachera BONITA QUEEN, particulièrement plaisante à Deauville cet été.

C4 – Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 16h05

1 – PERSIAN KING (corde 7)

Notamment vainqueur du Prix du Moulin de Longchamp en septembre, qu’en est-il de son appétence pour les 2400 mètres ? Spécialiste des 1600 mètres, le déroulement de la course sera décisif pour qu’il figure sur le podium. Connaissant les talents d’André Fabre pour préparer les objectifs, tombeur d’Enable, l’an passé avec Waldgeist, il vaudrait mieux l’avoir avec soir que contre soi au moment du choix.

Persian King sous son ancienne casaque

2- ROYAL JULIUS (corde 8)

Cheval globe-trotteur, le pensionnaire de Jérôme Reynier peut intéresser les amateurs d’outsider. Difficile de le voir sur le podium avant le coup.

3- WAY TO PARIS (corde 6)

Gagnant du Grand prix de Saint-Cloud 2020 sur les 2400 mètres comme Waldgeist en 2018, sa candidature est très intéressante. Moins médiatisé que les pensionnaires britanniques, le dauphin de SOTTSASS dans le Prix Ganay peut en surprendre plus d’un sur la ligne d’arrivée s’il revient à son meilleur niveau.

4- JAPAN (corde 11) Non-partant

Vainqueur du Prix Juddmonte 2019, JAPAN est finalement aligné au départ du QPAT. L’une des 4 cartouches de l’entrainement O’Brien dans cet Arc, il semble moins tranchant cette année que l’an passé mais qui sait. On lui préfèrera d’autres pensionnaires au moment du choix.

5- SOVEREIGN (corde 10) Non-partant

Monte finale de Mickaël Barzalona, SOVEREIGN s’est inclinée devant ENABLE dans une course assez particulière. Il fait partie des secondes chances.

6- STRADIVARIUS (corde 14)

Associé à Olivier Peslier, Stradivarius, fils de SEA THE STARS s’est fait voler la vedette dans le Prix Foy, battu par ANTHONY VAN DYCK, grand absent de cet Arc 2020. STRADIVARIUS n’a jamais fait mouche sur 2400 mètres mais il est dur de s’opposer à sa candidature, entrainé par le Maître Gosden.

7-SOTTSASS (corde 4)

Brillant 3ème du Qatar Prix Arc de Triomphe 2019, vainqueur des Prix Niel et Prix Ganay devant WAY TO PARIS, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget, interpelle, intrigue et séduit. Ne rentrons pas dans des querelles stupides, le palmarès du cheval parle pour lui et la « SOTTSASS mania » est compréhensible. Corde 4, il peut tirer son épingle du jeu. On le voit dans les 5.

Sottsass

8-ENABLE (corde 5)

La voisine de SOTTSASS dans les stalles n’est autre que la double lauréate de l’Arc. Pour le sport, on aimerait qu’elle fasse le triplé, pour le coeur, les choix divergent, pour la raison, elle sera dans les 4. Mais qu’en est-il ? Tous les grand cracks connaissent un moment où la roue tourne où un petit nouveau devient le roi. Le terrain ne devrait pas la déranger et on la sait dur à l’effort. Associé à LF Dettori, sa candidature semble être une base.

9-DEIRDRE (corde 12)

Semble être en dessous des principaux concurrents mais aura tout un pays avec lui, le Japon.

10-GOLD TRIP (corde 9)

Vu sa performance dans le Juddmonte, beau troisième, s’il s’en sort dans le terrain lourd, il est en capacité de figurer sur le podium. Associé à Stéphane Pasquier, au vu de la tacticité dont il faudra faire preuve dimanche, nous le jouerons en fonction des cotes.

11- CHACHNAK (corde 13)

On le préfère sur plus court. Chance secondaire

12- IN SWOOP (corde 1)

Associé à Ronan Thomas qui danse la valse en ce moment, IN SWOOP nous plait beaucoup pour aller contre les logiques favoris. Dans la veine de GOLD TRIP, il nous semble intéressant de le garder pour des combinaisons élargies.

13- MOGUL (corde3) Non-partant

L’impression laissée par MOGUL dans le Juddmonte en septembre 2020 est vraiment magistrale et son numéro de corde assez favorable. Ryan-Lee Moore n’est pas le plus expérimenté à ParisLongchamp, il doit figurer dans les 3 pour nous. A voir sur le terrain lourd

14 – SERPENTINE (corde 15)Non-partant

Le vainqueur surprise d’Epsom nous a déçu dans le Juddmonte, « seulement » quatrième. Avec Christophe Soumillon, il peut en surprendre plus d’un dans la ligne droite.

15-RAABIHAH (corde 2)

Deuxième atout de JC Rouget, corde 2, elle devra cette fois ci affronter les mâles, les 2400 mètres et le parcours… Trop d’incertitudes pour la retenir haut.

LE PRONOSTIC OMH MEDIATURF QPAT au 4 octobre 2020, minuit suite aux non-partants O’ Brien – (terrain collant 4,4)

1er ENABLE (8)

2ème IN SWOOP (12)

3ème : STRADIVARIUS (6)

4ème SOTTSASS (7)

5ème : GOLD TRIP (10) / WAY TO PARIS (3)

PERSIAN KING (1)

C5 – Prix de l’Opéra Longines

à venir

C6 – Prix de l’abbaye de Longchamp

Epreuve qui réussit souvent aux britanniques, sur les 1000 mètres de la piste de Parislongchamp, on relèvera GLASS SLIPPERS, toujours aussi constant et qui vient de gagner un groupe I au Curragh en septembre. BATTASH, le spécialiste devrait figurer dans les trois. Pour le rêve, TERTIUS, le pensionnaire Nigge sur le podium.

Glass Slippers
Tertius

C7 – Qatar Prix de la Forêt

EARTHLIGHT est dans l’obligation de se réhabiliter après sa 4ème place dans le De Gheest ce été.

QATAR Prix Arc de Triomphe : Samedi 3 octobre 2020

Ca y est, nous y sommes, le week-end du Qatar Prix Arc de Triomphe se profile. Evidemment, cette année est particulière et l’on peut passer du temps à épiloguer sur le contexte, les mesures … Dont acte.

L’essentiel, ce sont les courses et elles auront lieu, c’est le principal. Il y a nul doute que les équipes GTHP, de France-Galop, les acteurs institutionnels ainsi que que les socio-professionnels ont du faire pirouettes, cabrioles, roulades mais aussi volte et autres figures de manège pour s’adapter au contexte. Malgré tout cela, les choses avancent.

On peut noter, avec grand plaisir l’arrivée des données de tracking sur le site de France Galop.

L’état du terrain

Pour la journée de samedi, l’état du terrain est annoncé « très souple » à 4,1 sur le site de France Galop à la rédaction de cet article). Cette année, comme d’autres auparavant, il est difficile de totalement apprécier au juste titre les appétences des différents protagonistes et leurs aptitudes au terrain.

C1 – Prix Chaudenay

Sur les 3000 mètres de la grande piste, le prix Chaudenay ouvrira le week-end. Avant le coup, les candidatures de MAX VEGA et de VALIA se détachent. STEP BY STEP 2ème du Prix Lutèce début septembre devançant MEASURE OF TIME, peut tirer son épingle du jeu, à ne pas oublier au moment du choix.

C3 – Qatar Prix Dollar

8 concurrents s’affronteront sur les 1950 mètres. On aurait préférer voir HURRICANE DREAM sur une distance plus longue. Vu à Angers à ses débuts (Cf. l’article: https://omh-mediaturf.com/2019/11/24/escapade-a-angers-et-reunion-du-21-novembre-a-eventard/), nous pensons que le terrain sera particulièrement adapté à ses aptitudes mais il est loin de courir seul.

Espérons que Mickaël Barzalona ne lâche pas les rênes sur Hurricane Dream… La magnifique victoire de GLYCON dans la coupe de Maisons-Laffitte (2000 mètres) lors des Arc Trials nous semble être le concurrent direct pour la gagne avec SKELLETI , vainqueur l’an passé. OCEAN ATLANTIQUE, redescendant de catégorie aura aussi de nombreux partisans avec PC Boudot. Le terrain restera à la faveur de HURRICANE DREAM

C4 – Qatar prix de Royallieu (Groupe I)

Support du quinté de ce samedi, on retiendra MANUELA DE VEGA (4) associé à Mikaël Barzalona, PAIX (7) gagnante du Prix Lutèce et PASSION (9) sur les 2 800 mètres. Course compliquée à déchiffrer entre les concurrents étrangers, à chacun le sien…WONDEFUL TONIGHT retiendra de nombreux parieurs aussi.

conseil de jeu :

MANUELA DE VEGA : simple placé/gagnant

C6 – Qatar Prix Daniel Wildenstein

La candidature qui saute aux yeux est celle de THE REVENANT. Sera t-il son propre successeur pour ce prix Daniel Wildenstein ? On lui opposera SHAMAN 3ème l’an passé, qui alterne le bon et le moins bon mais entrainé par Carlos Laffon-Parias on sait que s’il est présenté, il est préparé… MOTAMARRIS, doué dans le lourd complètera notre sélection.

C7 – Qatar Prix du Cadran

L’une des épreuves mythiques du Week-end de l’Arc. Sur les 4000mètres, il est particulièrement difficile de comparer les forces en présence cette année. La ligne du Prix Gladiateur peut nous donner quelques repères mais on sait que les courses ne se répètent pas. Au moment des choix, les côtes nous décideront entre THINK OF ME, BARBADOS et CALL THE WIND. L’allemand WINDSTOSS, 4ème du Prix Gladiateur n’est pas à exclure. Enfin PRINCESS ZOE, gagnante à Galway , jouera les intrigantes pour cette épreuve…

C8 – Qatar Grand handicap des juments

Avant dernière épreuve de la journée, on fera confiance à LA POUTANESCA et au tandem Demuro/Smaga.Nous aurons aussi un oeil sur PLANTLOVE qui nous a souvent réussi.

La Poutanesca

Fontainebleau – La Solle : la journée du dimanche 20 septembre

Belle réunion dominicale en perspective ce week-end à l’hippodrome de la Solle. L’occasion de venir découvrir le courses hippiques entre 15h30 et 19h30 après avoir fait un détour par le château de Fontainebleau et sa forêt. Continuer à lire … « Fontainebleau – La Solle : la journée du dimanche 20 septembre »

le galop reprend à Fontainebleau

A l’occasion de la journée du 5 mars 2020, la saison de plat a repris à l’hippodrome de la Solle Fontainebleau. L’occasion de revoir les prestigieux jockeys Olivier Peslier, Christophe Soumillon, Mickaël Barzalona et d’autres avant la réouverture de ParisLongchamp.

Malgré le temps maussade en début de réunion, 8 belles courses se sont déroulées dont 4 maiden pour 3 ans. L’appétence au terrain a fait la différence.

Episodia a ouvert brillamment sa carrière, inédite d’une course de 9 partantes, elle remporte plaisamment la 1ère épreuve avec Vincent Cheminaud

Episodia

Step by Step avec Gregory Benoist a remporté le prix des 3 massifs sur les 2200 mètres.

Le prix de Fontainebleau tourisme a vu la victoire de Way of tango qui a volé la vedette à la favorite Seachange qui devrait être revue dans le Prix du Saint Alary ou dans le Prix de Diane. La protégée Wertheimer a dû s’incliner après une très belle lutte dans la ligne droite.

Olivier Peslier a plaisamment remporté le Prix Biloé Joailllerie Monte-Carlo avec Twist, fils de Pivotal, qui est engagé dans les poules d’essais des poulains et le Jockey club.

DUTCH CHOP, fils d’Amadeus Wolf remporte le prix Georges Dercours sur les 1200 mètres.
La dernière épreuve sera gagnée par Delphine Santiago avec Samuraj pour Raber

Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2019: le prono et les repérés

Nous y sommes, apogée de la saison de galop 2019. Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2019 peut devenir une date historique si ENABLE réalise le triplé de trois victoires. Seulement 12 partants sont au départ cette année et les mois de préparation nous ont fait faire l’ascenseur émotionnel.  Avec les problèmes de santé de Persian King, le décès de Sea of Class et la retraite de Crystal Ocean, la reine ENABLE semble de prime abord avoir le chemin libre pour remporter une troisième victoire consécutive.

Difficile de comparer les courses précédentes et les performances entre les partants de ce QPAT vu parfois  le faible nombre de partants mais nous mettrons très haut dans notre sélection WALDGEIST. 

 

André Fabre sait comme personne préparer un cheval pour l’Arc. Ce n’est pas CLOTH OF STARS, 3ème l’an passé à plus de 30/1 ? Corde n°3, le fils de Galileo, 4ème de l’Arc 2018 a progressé toute l’année, nous le croyons capable de figurer sur le podium. ENABLE, irréprochable est la base logique mais aucune course n’est jouée d’avance.

Les deux victoires 2019 de Waldgeist

JAPAN et MAGICAL, les deux pensionnaires de Aidan O’Brien nous semblent en toute logique figurer dans le quinté au vu de leur réussite cette année. Difficile de choisir entre les 2. Ryan Moore sera sur le 3 ans JAPAN  qui a remporté les Juddmonte à York devant CRYSTAL OCEAN tandis que Donnacha O’Brien sera sur la jument… Affaire d’impression. GHAIYYATH, le Godolphin complétera notre sélection. Sa performance en Allemagne n’est pas clairement significative mais son action en début de saison dans le prix d’Harcourt mérite de retenir cette candidature même si à ce jour on ignore un peu ses prédispositions sur 2400 mètres en face de tels candidats.

 

Le buzz autour de SOTTSASS nous semble un peu trop spéculatif. C’est un réel crack en devenir mais rétrospectivement, sa performance dans le Jockey Club 2019 ne nous semble pas détenir les clés de lecture de l’Arc.

 

PRONOS OMH MEDIATURF QPAT 2019

  1. Waldgeist (2)
  2. Enable (8)
  3. Japan (10)
  4. Magical (9)
  5. Ghaiyyath (3)

cheval de complément : Nagano Gold (7)

Les repérés :

Prix de l’Opéra Longines : LIGNE D’OR (1), troisième de STAR CATCHER dans le Prix Vermeille

Prix de l’Abbaye de Longchamp Longines : GLASS SLIPPERS (11) en très bonne forme

 

Qatar Prix de la Fôret : HEY GAMAN (1)

 

Le 14 juillet à ParisLongchamp : Courses & Garden party

L’hippodrome de ParisLongchamp accueillera sa traditionnelle Garden Party à l’occasion de la fête nationale. 8 courses au programme de cette nouvelle édition.

Marmelo gardera t-il son titre ? Qui succèdera à Kew Gardens dans le Juddmonte ? quelles seront les révélations dans les listed des jeunes chevaux ? Que vaut Japan ? Les délégations étrangères sont-elles si bien armées ? Autant de questions à avoir à l’esprit pour apprécier la réunion dominicale.

On pourrait regretter dans un premier temps un nombre de partants assez relatif d’une façon générale mais la qualité sera au rendez-vous. 1 groupe I avec le Juddmonte Grand Prix de Paris doté de 600.000 euros, 1 groupe II avec le prix Nieuil, deux listed et la course d’ouverture support du quinté+.

Course 1 : Longines Handicap de la fête nationale

A vrai dire, un quinté+ d’ouverture de réunion assez peu inspirant. Seule course de Valentin Séguy à ParisLongchamp, PLAIN BEAU (4) semble compétitif pour être dans le trio. David Smaga semble bien armé avec FIVE ICE CUBES associé à son premier jockey, Cristian Demuro tandis que Stéphane Pasquier sera sur EL MAGNIFICO (3), délaissant le Belvisi ELECTRON LIBRE (6) confié à Alexis Badel ? Sur sa fraîcheur, MAROUCHE nous semble capable de bien faire avec Christophe Soumillon.

A noter qu’ULTRA COOL (9) avait couru l’épreuve 2018 en se classant 5ème du quinté.

Au regard de côtes, nous nous tournerons éventuellement vers VELMA VALENTO (1), associé à Mikael Barzalona et vers SHAMSABAD (10) pour élargir nos jeux.

Pronos :

  • PLAIN BEAU (4)
  • FIVE ICE CUBES (14)
  • EL MAGNIFICO (3)
  • MAROUCHE (8)
  • ELECTRON LIBRE (6)

 

Course 2 : Prix Roland de Chambure (listed)

Seulement 5 partants mais le jumelé ordre reste ouvert. Nous ferons confiance au Godolphin SAQQARA KING (4). Charly Appleby vient rarement à ParisLongchamp pour cueillir les pissenlits et l’humour anglais avec une victoire britannique le jour du 14 juillet sera le comble de l’ironie. Même si HELTER SKELTER (2) sera très en vue, nous ferons une place à COMMANDER (3).

 

Course 3 : Prix de Beauséjour

Base : MELICERTES (5)

 

Course 4 : Prix Maurice de Nieuil 

MARMELO (4) conservera t-il son titre ? telle est la question.

marmelo
Marmelo – 14 juillet 2018

Nous croyons capable le protégé de Hughie Morrison de passer en tête le poteau mais il devra affronter un HOLDTHASIGREEN prêt à en découdre si on en croit son entourage.  Mais c’est surtout WAY TO PARIS, le petit poucet des stayers qui a gagné ses lettres de noblesse au fur et à mesure des luttes se classant 2ème du Prix Vicomtesse de Vigier qui retiendra notre attention le croyant capable d’être dans le jumelé.  CALL THE WIND aura ses partisans, annoncée comme redoutable pour sa course de rentrée… à chacun le sien…

DSC_0338.JPG

Holdthasigreen – Prix Royal Oak

 

Course 5 : Juddmonte Grand Prix de Paris

Pour nous repérer, nous étudierons les performances passées sur 2400 mètres. Nous garderons JAPAN (3), SOFT LIGHT (7) et en second plan ROMAN CANDLE (6) qui découvre la distance et IN FAVOUR (1) qui nous semble réellement capable de se transcender.

 

Course 7 : Prix de l’axe majeur

Base : ROC ANGEL (4)

 

Course 8 : Prix du défilé 

DEBATABLE (2) dans les 3

 

Téléchargez le programme ici :

Programme du 14 juillet ParisLongchamp 

 

 

 

                                                                                                                                     OMH Médiaturf

Les poules d’essai 2019 : le doublé Godolphin

A l’occasion des Emirates Poules d’essai 2019, la casaque Godolphin s’est illustrée avec PERSIAN KING et CASTLE LADY

Le quinté dominical a permis de nous tenir en haleine avec la belle victoire de SHENDELIYA associée à Stéphane Pasquier pour la casaque classique Agan Khan. LA POUTANESCA a prouvé avec sa belle 3ème place qu’elle est capable de faire 2000 mètres alors que ZILLION SUN confirme de retour à son meilleur niveau. 

DSC_0048_5shendaliya
Shendeliya
DSC_0026_1zillion sun
Zillion sun
demuro poutanesc_4demuro poutanesc
La Poutanesca
sans regret_3sans regret
Sans regret

 

Puis les hostilités pour les poulains ont commencé. PERSIAN KING, l’épouvantail de service n’a pas démenti tout son potentiel accompagné du très bon SHAMAN, sur la montante. SON DONATO, repéré lors de l’étude de la poule d’essai des poulains a confirmé ce que nous pensions de lui complétant le trio. Nous avons eu raison d’écarter ANODOR, qui par ailleurs semblait assez taciturne au rond de présentation. 

_7atzeni
Andreas Atzeni
_8persian
Persian King

 

 

_9persianarr
arrivée des poulains
_10persianarr2
Persian King
_11shaman
Shaman
_17demuro
Cristian Demuro – Graignes

 

retrouvez la course ici : 

 


 

La Poule d’essai des Pouliches a permis à CASTLE LADY de rester sur une troisième victoire. COMMES, associée à Cristian Demuro a mené l’opposition et s’annonce redoutable pour le match retour. EAST, la puissante fille de FRANKEL, finit troisième après 191 jours sans courir… MATEMATICA, nous déçoit un peu concluant cinquième, probablement qu’un terrain plus lourd lui aurait convenu si l’on se fie à ses ascendances. Espérons qu’elle ne nous fasse pas une SOUSTRACTION… Cette édition nous permet d’attendre avec impatience le Diane à Chantilly. 

_13caste
Castle Lady
_14matematica
Matematica
_15castle
Castle Lady
_16east
East et le flegmatique J. Spencer
_18commes
Commes
castle lady_374
Castle Lady

 

Retrouvez la course ici : 

The Emirates Poules d’Essai – ParisLongchamp 2019

Un an après la victoire d’Olmedo (C. Demuro) et de Teppal (O. Peslier) dans les poules, cette édition s’annonce intéressante avec des poulains bien identifiés sur le sol français et toujours des candidatures étrangères, sources de surprise à l’arrivée.

DSC_0369_372.JPG
Teppal – Lauréate des poules d’Essai des pouliches 2018

Les pluies des derniers jours en région parisienne ont contribué largement à assouplir le terrain, annoncé ce matin à 4,2. Quatrième et cinquième course du programme, l’aptitude au terrain sera décisive. 

DSC_0242_01.JPG
Olmedo

Le protégé de Freddy Head, ANODOR aura de nombreux partisans, faisant sa rentrée pour l’occasion, affectionnant moyennement le terrain souple, nous le retenons dans un second temps.

Nous garderons forcément PERSIAN KING, pour lequel on ne peut rien reprocher. Entraîné par Carlos Laffon-Parias, SHAMAN nous a fait une très belle impression dans le Prix de la Force, on le croit capable de figurer sur le podium. Sur les mots de Yann Barberot, nous garderons GRAIGNES auteur d’un magnifique finish dans le Prix Djebel (1400 mètres.

Parmi les candidatures étrangères, le tandem Varian-Atzeni est souvent au rendez-vous dans ce genre de compétition, c’est la raison pour laquelle nous garderons un oeil sur SAN DONATO. DUKE OF HAZARD, associé à Olivier Peslier, mérite aussi de se méfier de cette candidature.

PRONOSTIC OMH-MEDIATURF  Poules d’Essai Poulains 2019

PERSIAN KING (9)

SHAMAN (12)

GRAIGNES (2)

DUKE OF HAZARD (9)

SON DONATO ( 1)

Nous avons écarté MUNITIONS pensant que 1600 mètres n’est pas sa distance malgré tout l’intérêt de sa candidature.


 

Concernant les 10 pouliches en compétition, nous prendrons en base MATEMATICA pour son aptitude au terrain au vu de ses origines. De la famille de SOLEMIA, elle partage Brooklyn’s Dance en souche maternelle, ce qui lui confère une aptitude au terrain assoupli voire lourd. Particulièrement en forme, nous pensons Carlos Laffon-Parias capable de remporter cette édition. Nous lui opposerons la Godolphin, CASTLE LADY. La fille de FRANKEL, EAST, nous promet un beau finish au vu de sa performance dans le Prix Thomas Bryon 2018.

 

Nous compléterons avec IMPERIAL CHARM et COMMES.

 

PRONOSTIC OMH-MEDIATURF  Poules d’Essai Pouliches 2019

MATEMATICA (10)

CASTLE LADY (8)

EAST (6)

IMPERIAL CHARM (2)

COMMES (3)

 

DSC_0239_348
Carlos Laffon-Parias avec SHAMAN et MATEMATICA pourrait bien être l’homme du jour

 

 

 

Carlos Laffon-Parias, l’entraîneur à suivre de près en 2019

Carlos Laffon-Parias, entraîneur installé dans le domaine des Aigles à Chantilly depuis de nombreuses années connait un palmarès prestigieux. Discret, il engage toujours ses pensionnaires  à bon escient, au nombre de 23 cette année (source France-Galop)

Après les soucis de virus dans les écuries cantiliennes l’année passée, l’entraîneur espagnol revient en force pour la saison 2019 avec ses jeunes pousses dont on attend beaucoup dès cette réouverture de l’hippodrome de ParisLongchamp.

L’homme qui s’est fait tout particulièrement connaître avec la victoire de Solémia dans le Prix de l’Arc de Triomphe en 2012, enchaîne les succès de groupes depuis plusieurs années. Il a un talent singulier pour mettre au point notamment les chevaux « Wertheimer » à la casque bleue et blanche, casaque qui lui fournit la majorité de sa cavalerie.

Il y a quelques années, la casaque Marinopoulos, bleue, étoiles grises s’illustrait dans les groupes et les quintés sous l’entraînement de Carlos Laffon-Parias. On se souvient de Vasias, Silasol, Arvios ou de Coldstone.

Pendant 2 ans, Recoletos a fait briller la casaque Darpat notamment avec ses victoires dans le Prix du Moulin de Longchamp en 2018, dans le Churchill Prix d’Ispahan à Saint-Cloud et dans le Prix du Muguet 2018.

DSC_0190

On pense aussi à Ziyad qui a remporté sa listed à Deauville l’été dernier avant de se classer deuxième du Prix Lutèce à ParisLongchamp. Sa rentrée est prometteuse dans le Prix de la porte de Madrid avec sa seconde place cette année.

Attendu avait fondé de nombreux espoirs avec sa victoire dans le Prix Barrière l’été 2017 à Deauville avant de décevoir dans le Prix de la Forêt.

attendu_346.JPG
Attendu

Left Hand avait aussi nourri de fortes ambitions après sa victoire dans le Prix Vermeille en 2016, 3ème en 2017 avant de conclure cinquième du Prix de l’opéra en 2017.

Plus récemment, Soustraction multipliait les espoirs avec sa victoire dans le Prix d’Aumale 2017 puis sa troisième place dans le Prix Saint-Alary 2018.

DSC_0112 - Copie_003.JPG

 

Aujourd’hui, c’est Matematica, sa demie-soeur qui doit s’illustrer après sa belle deuxième place dans le Boussac 2018.

A l’occasion de la réouverture de l’hippodrome de ParisLongchamp, nous suivrons avec beaucoup d’attention Platane qui vient de gagner à Deauville le mois dernier. Engagé dans le Prix de Diane 2019, sa performance dans le prix Vanteaux de dimanche sera décisive.

Shaman, vainqueur du Prix Omnium II sera aussi en vue dans le Prix de la Force Groupe III.

On surveillera aussi Flambeur, Starmaniac et Lipstick tout au long de la saison.

DSC_0085_347.JPG
Carlos Laffon-Parias, avec Olivier Peslier